Archives de catégorie : Billets

André Thouin (1747-1824) et les collections de graines du Muséum : des échanges à l’ensemencement du territoire

Portrait dessiné d'après nature en 1823 par Alexis Noël et lithographié par Langlumé. ; La légende complète porte : « André Thouin, Né à Paris au Jardin du Roi le 10 Février 1747. Auteur de savans mémoires sur la physique végétale, sur l'économie rurale, et d'un très bon cours de culture et de naturalisation des végétaux ». (BCM-MNHN)
Portrait dessiné d’après nature en 1823 par Alexis Noël et lithographié par Langlumé. ; La légende complète porte : « André Thouin, Né à Paris au Jardin du Roi le 10 Février 1747. Auteur de savans mémoires sur la physique végétale, sur l’économie rurale, et d’un très bon cours de culture et de naturalisation des végétaux ». (BCM-MNHN)

Après avoir été jardinier en chef du Jardin du Roi depuis l’âge de 17 ans, André Thouin (1747-1824) s’est vu confier la chaire de Culture lors de la création du Muséum d’histoire naturelle en 1793. Parmi les nombreuses activités qu’il assuma au sein de la nouvelle institution, Thouin organisa tout au long de sa carrière de très actifs échanges de plantes avec d’autres jardins botaniques ou des particuliers, en France et dans de nombreux pays. Cette pratique fut affichée dans les missions de la chaire de Culture. Si les envois pouvaient concerner des plantes développées, il s’avéra plus commode et efficace d’échanger des graines.

Continuer la lecture de André Thouin (1747-1824) et les collections de graines du Muséum : des échanges à l’ensemencement du territoire

Muséum, objet d’Histoire

Le jardin des plantesLe carnet « Muséum, objet d’Histoire » présente les travaux du séminaire de recherche « Le Muséum national d’histoire naturelle, objet d’Histoire » (Centre Koyré-Muséum national d’histoire naturelle). Au-delà, il rend compte de l’actualité des études en histoire des sciences sur et autour des institutions savantes dédiées à l’histoire naturelle. Pour cela, il interroge les courants et modèles intellectuels et les différents acteurs de cette histoire.

Le Muséum national d’histoire naturelle dans la Révolution (1789-1804)

Décret de la Convention nationale du 10 juin 1793, l’an second de la République française, relatif à l’organisation du jardin national des plantes & du cabinet d’histoire naturelle, sous le nom de Muséum d’histoire naturelle (BNF, département Philosophie, histoire, sciences de l’homme)

Pour le Muséum, la Révolution produit un effet de seuil décisif. En 1789, le cabinet n’est jamais qu’un très grand cabinet, c’est-à-dire qu’il demeure comparable avec d’autres collections aristocratiques européennes d’importance équivalente. En 1804, au sortir de la Révolution, il est devenu incomparable ou selon une formule devenue lieu commun un « abrégé du monde terrestre ».

Continuer la lecture de Le Muséum national d’histoire naturelle dans la Révolution (1789-1804)