Quand le cabinet du Roi devient le Muséum : accroissement et réorganisation des collections (1788-1797)

Tableau des découvertes du Capitaine Cook et de La Pérouse (cl. B. Daugeron)

En juin 1793, dans la tourmente révolutionnaire, rien ne prédisait la succession du Muséum national d’Histoire naturelle au Cabinet du Roi du Jardin des Plantes. Bien que le basculement entre ces deux institutions naturalistes se fasse dans une apparente continuité avec une permanence du personnel scientifique et l’installation dans les mêmes lieux, il y a une rupture nette avec un  programme naturaliste axé désormais sur la classification et non plus sur une mise en récit du monde naturel. L’héritage de Buffon est liquidé au profit du classificateur Linné, l’ancien rival.

Cette rupture épistémologique se concrétise sur le plan des collections qui sont étendues par les saisies et confiscations tant en France et à l’étranger, et par l’organisation d’expédition au long cours. De plus elles sont organisées selon un ordre méthodique qui fait tente de mettre en correspondance les activités de Ranger et Classer. Entre la mort de Buffon (1788) et le départ de la Belle Angélique (1797) pour les Caraïbes se joue le début de l’âge d’or du Muséum et l’accroissement considérable de ses collections.

Bertrand Daugeron

 

 

 

A La Recherche de L’Espérance, Revisiter la rencontre des Aborigènes tasmaniens avec les Français (1772-1802)
aux éditions Ars apodemica (distribution Librest)

348 pages, 22 cm sur 21, plus de 300 illustrations et photographies couleurs.
Dans toutes les bonnes librairies et sur http://www.ars-apodemica.fr/ (38€ franco de port)

 

Collections naturalistes entre science et empires (1763-1804), Paris, Publications scientifiques du Muséum national d’Histoire naturelle, collection « Archives » 2009, 635 p.

ISBN 978-2-85653-641-4.

Programme 2011-2012 du séminaire « Muséum, objet d’Histoire »

Pavillon de la Baleine - Jardin des Plantes

Jeudi 17 novembre 2011
« Écrire sur Cuvier. Écrire sur le Muséum ? »
Professeur Philippe Taquet – Vice-président de l’Académie des Sciences
Amphi Rouelle (bâtiment de la baleine), 17h30

Jeudi 15 décembre 2011
« Quand le cabinet du Roi devient le Muséum : accroissement et réorganisation des collections (1788-1797) »
Bertrand Daugeron – Centre Alexandre Koyré
Amphi Rouelle (bâtiment de la baleine), 17h30

Jeudi 19 janvier 2012
« Ernest Hamy, le Muséum et l’américanisme »
Nadia Prévost Urkidi – ATER pour la civilisation latino-américaine et l’espagnol à l’université du Havre
Salle Claude Hélène (salle baleine 4), 17h30

Jeudi 16 février 2012
« Enseignement, conservation et recherche pour le monde vivant : Architecture et décors du Muséum national d’histoire naturelle aux XIXe et XXe siècles »
Christian Hottin – Conservateur du patrimoine, adjoint au département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique – Direction générale des patrimoines
Salle Claude Hélène (salle baleine 4), 17h30

Jeudi 15 mars 2012
« Le Muséum national d’histoire naturelle et les botanistes “hors les murs” au XIXe siècle – Pratiques, collections, échanges, sociétés savantes »
Denis Lamy – Ingénieur de recherche au CNRS, UMR CNRS/MNHN 7205 « Origine, Structure et évolution de la biodiversité », Centre Alexandre Koyré
Salle Claude Hélène (salle baleine 4), 17h30

Jeudi 12 avril 2012
« Linné et le Jardin du Roi »
Professeur Pascal Duris – Université Bordeaux 1, laboratoire Sciences, philosophie, humanités
Salle Claude Hélène (salle baleine 4), 17h30

Jeudi 10 mai 2012
« Qu’est-ce qu’un Muséum ? »
Professeur Jean-Marc Drouin – Muséum national d’histoire naturelle, Centre Alexandre Koyré
Salle Claude Hélène (salle baleine 4), 17h30

 

 

 

 

 

 

Le Muséum national d'histoire naturelle, objet d'Histoire (recherches, hommes, institutions, patrimoine, enseignement)