Archives par mot-clé : Lamarck

Ernest Renan, les sciences naturelles et le Muséum

Joseph Ernest Renan par
Liébert, Alphonse (1827-1914). Photographie de 1884 (© BNF)

Si Ernest Renan (1823-1892) est connu pour sa destitution du Collège de France (en 1862), puis pour son retour triomphal (en 1870), les liens de ce premier défenseur français de Darwin avec le Muséum d’histoire naturelle de Paris sont moins connus. Continuer la lecture de Ernest Renan, les sciences naturelles et le Muséum

Dégénération des « sauvages » et critique du lamarckisme au Royaume-Uni

The natural history of society in the barbarous and civilized state; an essay towards discovering the origin and course of human improvement by William CookeTaylor(1840)Dégénération des « sauvages » et critique du lamarckisme au Royaume-Uni : la Natural History of Society in the Barbarous and Civilized State (1840) de William Cooke Taylor

Journaliste et historien irlandais, ami et protégé de l’archevêque anglican Richard Whately (1787-1863), William Cooke Taylor (1800-1849) fut l’auteur d’une Natural History of Society in the Barbarous and Civilized State, publiée à Londres en 1840. L’enjeu de l’ouvrage était de réfuter les théories des philosophes des Lumières, affirmant l’émergence progressive des sociétés civilisées à partir de communautés humaines comparables, quant à leur mode de subsistance et institutions, aux peuples dits « sauvages ». Taylor offrait également, dans sa Natural History of Society, une critique des doctrines transformistes de Lamarck. Pour contrer les théories du progrès et les hypothèses lamarckiennes, il invoquait l’inaptitude des « sauvages » à se civiliser et expliquait leur mode de vie comme effet de processus de « dégradation », comportant l’oubli de techniques, connaissances, notions religieuses et morales, révélées à l’homme lors de sa création.

Continuer la lecture de Dégénération des « sauvages » et critique du lamarckisme au Royaume-Uni

Postérité de Lamarck

"La postérité vous admirera, elle vous vengera, mon père" Aménaïde Cornélie Lamarck à son père. Monument Lamarck, Muséum.
« La postérité vous admirera, elle vous vengera, mon père » Aménaïde Cornélie Lamarck à son père. Monument Lamarck, Muséum.

La question de la réputation de Lamarck pendant sa vie et immédiatement après sa mort est très complexe. Pour la majorité des historiens, Lamarck aurait été défait de son vivant même, par Cuvier et d’autres naturalistes, qui dénonçaient son amour pour les spéculations oisives.

Des historiens éminents et à contre-courant ont au contraire affirmé que Lamarck avait beaucoup de disciples, notamment en France et en Angleterre. L’examen critique du problème, avec l’appui de deux cas majeurs de réactions à Lamarck en France et en Angleterre, nous permettra de faire un pas de plus vers une historiographie moins anachronique et « militante ».

Pietro Corsi