Archives de catégorie : Résumés

La collection Vandermonde de minéraux chinois à la Galerie de minéralogie du Muséum

Lors de son séjour à Macao dans les années 1720, le chirurgien français Jacques-François Vandermonde (? -1746) a constitué une collection de minéraux chinois, apparemment achetés à une pharmacie locale.

La collection de 79 échantillons minéraux, récemment redécouverte au Muséum national d’histoire naturelle, a été soigneusement étiquetée en caractères chinois, calligraphiés par les contacts locaux de Vandermonde à Macao. Elle était également accompagnée d’une traduction française de la section sur les minéraux du Bencao gangmu [Compendium of Materia Medica] de Li Shizhen, que Vandermonde a faite à partir d’une traduction anonyme en portugais.

Alexandre Brongniart. Source : Muséum national d’histoire naturelle (Paris) – Direction des bibliothèques et de la documentation

Au XIXe siècle, dans le contexte où la géologie et la minéralogie devenaient des disciplines indépendantes, cette collection a suscité un regain d’intérêt. Le sinologue Édouard Biot (1803-1850) et le minéralogiste Alexandre Brongniart (1770-1847) se sont associés pour examiner ces échantillons au regard des monographies locales chinoises conservées dans la Bibliothèque royale. Leur projet de cartographier les ressources métallifères de Chine n’a pourtant pas été suivi d’effet.

Finalement, Fernand de Mély (1851-1935), dans Les lapidaires chinois (1896), réexamine cette collection avec les textes chinois et japonais, dans la perspective d’une histoire transculturelle de l’alchimie du monde ancien, “pénétrer scientifiquement les origines des civilisations”.

Cette communication retrace la trajectoire de cette collection de minéraux chinois. Situant cette collection dans le contexte de la galerie de minéralogie, elle offre quelques résultats préliminaires de reconstitution des manières dont ces minéraux ont été collectés, étiquetés, expédiés, cartographiés et utilisés. Elle prend note de la grande variété de supports physiques et d’agendas savants autour de cette collection, et interroge sur l’impact d’une telle variété sur la production de savoirs. 

Huiyi Wu (Centre Koyré, UMR 8560)

 

Mély, Fernand de, Les lapidaires de l’antiquité et du moyen-âge. T. 1, Les lapidaires chinois, introduction, texte et traduction avec la collaboration de M. H. Courel, Paris, E. Leroux, 1896

Les énigmes d’Étienne Geoffroy Saint-Hilaire

Institut Royal de France. Le Chevalier Geoffroy St Hilaire. Source : Muséum national d’histoire naturelle (Paris) – Direction des bibliothèques et de la documentation

La personnalité et l’œuvre scientifiques d’Étienne Geoffroy Saint-Hilaire (1772-1844) ont fait l’objet d’interprétations les plus variées. Avait-il été l’adversaire malchanceux de Georges Cuvier lors du fameux débat de 1830 sur l’unité de composition organique traversant tout le monde animal, ou le philosophe réformateur de l’anatomie apprécié par Goethe et les évolutionnistes anglais des années 1830 et 1840 ? Avait-il été un courageux radical s’opposant aux régimes de la restauration, ou l’homme qui faisait de son mieux pour avancer sa carrière et les fortunes de sa propre famille en rendant hommage aux princes et à leurs ministres? Le solitaire paladin de Jean-Baptiste Lamarck ou l’auteur d’éloges opportunistes et de brève durée du vieux naturaliste?

La lecture de sources académiques, mais surtout la prise en compte des initiatives éditoriales confiées à des fidèles disciples dessinent les contours d’une personnalité très complexe, aussi complexe que la géographie scientifique et culturelle en dehors des portes de l’Académie des sciences ou du Muséum d’histoire naturelle.

Pietro Corsi

Pietro Corsi, “The Revolutions of Evolution: Geoffroy and Lamarck, 18251840”,  Bulletin du Musée d’Anthropologie préhistorique de Monaco, 51 (2011), pp. 97-122.

Documents, témoins ou éléments d’un discours ? Réflexions sur les objets et les choses dans les musées contemporains

Musée d’ethnographie du Trocadéro ; Salle de la France (1895)

L’histoire des musées s’est écrite et s’écrit encore à partir de catégorisations fondées sur la distinction entre disciplines du savoir et modes d’appréhension du monde. Les musées des sciences et des techniques, les musées d’histoire naturelle, les musées d’archéologie et d’histoire, les musées d’ethnographie et de société, les musées de civilisation et les écomusées ont tous construit leur discours en mobilisant des objets produits par l’homme et des choses dites naturelles.

La frontière entre nature et culture, centrale pour l’anthropologie, passe par des classifications distinguant les éléments des différentes collections en fonction de critères variables selon les sociétés et les époques. Les statuts des objets et des choses comme leur fonction pédagogique et didactique dépendent traditionnellement du type de musée qui les expose. Les évolutions de la muséologie redistribuent régulièrement les cartes et les rôles, remettent en jeu les frontières et les catégories au point qu’il est possible désormais de douter de la pertinence des distinctions traditionnelles entre les différents musées.

A partir d’exemples principalement français et d’observations pluridisciplinaires de musées de société, de musées d’ethnographie et de musées de sciences, on se proposera de réfléchir au rôle des objets et des choses dans un monde muséal contemporain profondément remodelé ces dernières années. Davantage qu’un panorama historique ou qu’un état des lieux critique, il s’agira de soumettre à la discussion quelques réflexions théoriques et épistémologiques sur ce que les musées font dire et font faire aux objets.

Thierry Bonnot (CNRS, IRIS)

Références bibliographiques

Intervention Thierry Bonnot, séminaire Muséum objet d’histoire, 17 février 2022 :

Appadurai, Arjun (ed), 1986. The Social Life of Things. Commodities in Cultural Perspective, Cambridge University Press, Cambridge.

Arpin, Roland 1992. Le Musée de la Civilisation : concept et pratiques, Québec, éditions MultiMondes.

Bazin, Jean 2008, Des clous dans la Joconde : l’anthropologie autrement. Toulouse, Anacharsis.

Blanckaert Claude (dir.) 2015. Le Musée de l’Homme. Histoire d’un musée laboratoire, Paris MNHN-Artlys,

Blanckaert, Claude 2015 : « Les héritages naturalistes de la « science de l’homme » », in Blanckaert (dir.), Le musée de l’Homme… p. 86-98.

Bonnot, Thierry 2016. « Archéo-anthropologie des restes de l’industrie. Des situations indistinctes entre déchet et héritage », Techniques et culture, n°65-66, p. 406-421.

Chiva Isaac, 1992, « Entretien avec Claude Lévi-Strauss. Qu’est-ce qu’un musée des arts et traditions populaires ? » Le Débat, 70(3), 156-163.

Clifford, James 1996. « De la collection d’art et de culture », in Malaise dans la culture. L’ethnographie, la littérature et l’art au XXe siècle, Paris, Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts, p. 215-248 [première parution 1985]

Cometti, Jean-Pierre, 2015, Conserver/Restaurer. L’œuvre d’art à l’époque de sa préservation technique, Paris Gallimard.

Delpuech, André, Christine Laurière et Carine Peltier-Caroff (dir.) 2017, Les années folles de l’ethnographie. Trocadéro 28-37, Paris, Publications scientifiques du Muséum National d’Histoire Naturelle, collection Archives.

Demoule, Jean-Paul, 2012, « Archéologie, art contemporain et recyclage des déchets », Techniques et Culture, n°58, 160-177.

Dias, Nélia, 1991. Le Musée d’Ethnographie du Trocadéro (1878-1908). Anthropologie et muséologie en France, Paris, éd. du CNRS.

Drouguet, Noémie 2015, Le musée de société : de l’exposition de folklore aux enjeux contemporains, Paris, Armand Colin.

Falguières Patricia 2010 : « Qu’est-ce qu’une Kunst- und Wunderkammer ? Régimes d’objets, chronologie et problèmes de méthode », in Lucas Burkart, Philippe Cordez, P-A. Mariaux et Yann Potin (dir.), Le trésor au Moyen âge, discours, pratiques et objets, Florence, Sismel editioni del Galluzzo, p. 241-262.

Gabus, Jean 1965, « Principes esthétiques et préparation des expositions didactiques », Museum, vol. XVIII, n°1, p. 2-59.

Gorgus Nina 2003. Le magicien des vitrines. Le muséologue Georges-Henri Rivière, Paris, éditions de la MSH.

Grognet, Fabrice, 2005, « Objets de musée, n’avez-vous donc qu’une vie ? », Gradhiva [En ligne], n°2, mis en ligne le 10 décembre 2008, consulté le 19 avril 2019. URL: http://journals.openedition.org/gradhiva/473 ; DOI : 10.4000/gradhiva.473.

Grognet, Fabrice 2015. « 1938-2009 : un voyage dans les galeries du musée de l’Homme », in Blankaert, Claude, Le musée de l’Homme…p. 176-204.

Hainard, Jacques 1984. « La revanche du conservateur », in Jacques Hainard et Roland Kaehr (éd.), Objets prétextes, objets manipulés, Neuchâtel, Musée d’ethnographie, p. 183-191.

Hodder, Ian(2014). “The Entanglements of Humans and Things : A Long-Term View” New Literary History, 45, 19-36.

Ingold, Tim, 2017. Faire. Anthropologie, Archéologie, Art et Architecture, Bellevaux, éditions Dehors.

Instructions sommaires pour les collecteurs d’objets ethnographiques. (1931). Musée d’ethnographie (Museum national d’histoire naturelle), Mission scientifique Dakar-Djibouti. Paris : Palais du Trocadéro.

Jamin, Jean 1985. « Les objets ethnographiques sont-ils des choses perdues ? », in Jacques Hainard et Roland Kaehr (dir.) Temps perdu, temps retrouvé, Neuchâtel, Musée d’ethnographie, p. 51-74.

Joulian, F., Tastevin Y-P. et Furniss, J. (2016). « Réparer le monde, une introduction », Techniques et culture, 65-66, 14-27.

Leroi-Gourhan, André 1936. « L’ethnologie et la muséographie », Revue de synthèse, tome 11, vol.6, [Revue de synthèse historique tome 56] p. 27-30.

L’Estoile, Benoît de, 2007. Le goût des autres. De l’exposition coloniale aux arts premiers, Paris, Flammarion.

L’Estoile, Benoît de, 2015 : « A quoi sert un musée de l’Homme ? Vies et destins d’une utopie », in Claude Blanckaert (dir.) 2015. Le Musée de l’Homme. Histoire d’un musée laboratoire, Paris MNHN-Artlys, p. 239-257.

Lévi-Strauss, Claude 1958, « Place de l’anthropologie dans les sciences sociales et problèmes posés par son enseignement », in Anthropologie structurale, Paris, Plon [Pocket Agora 1985, p. 402-443].

Lévi-Strauss, Claude 1977. « Les dessous d’un masque », L’Homme, tome 17, n° 1, p. 5-27.

Malinowski, Bronislaw 1989 [1922], Les argonautes du Pacifique occidental, Paris, Gallimard, coll. Tel.

Mauss Marcel, « Technologie (1927-1928) », in Marcel Mauss 2012. Techniques, technologie et civilisation, 2012, éd. Par Nathan Schlanger, Paris, PUF Quadrige, p. 295-326.

Patin, Christelle 2019, Ataï, un chef Kanak au musée. Histoires d’un héritage colonial, Paris, Muséum national d’Histoire naturelle, coll. Archives.

Poirier, Jean (dir.) 1968, Ethnologie générale, Paris, Gallimard/encyclopédie de la Pléiade.

Segalen, Martine 2005. Vie d’un musée, le MNATP, 1937-2005, Paris, Stock.

Segalen, Martine 2008. « Des ATP au MUCEM : exposer le social », Ethnologie française, vol. 38 n°4, p. 639-644.