Muséum, objet d’Histoire

Le jardin des plantesLe carnet “Muséum, objet d’Histoire” présente les travaux du séminaire de recherche “Le Muséum national d’histoire naturelle, objet d’Histoire” (Centre Koyré-Muséum national d’histoire naturelle). Au-delà, il rend compte de l’actualité des études en histoire des sciences sur et autour des institutions savantes dédiées à l’histoire naturelle. Pour cela, il interroge les courants et modèles intellectuels et les différents acteurs de cette histoire.

Entre complémentarité et concurrence : les collections et enseignements de minéralogie de l’École des mines de Paris et du Muséum national (XVIIIe-XIXe siècle)

Promenades au Jardin des plantes, à la ménagerie et dans les galeries du Muséum d’histoire naturelle. T. 1, Jardins, serres, etc., parcs, ménageries, salle du règne végétal, galerie des minéraux, salle des fossiles / , contenant des notions claires, et à la portée des gens du monde, sur les végétaux, les animaux et les minéraux les plus curieux et les plus utiles de cet établissement… Par J.-B. Pujoulx (1803)

Cette communication propose une analyse croisée de l’histoire des collections de minéralogie de l’École des Mines de Paris et du Muséum lors du tournant révolutionnaire, quand les deux collections sont en train d’être réorganisées, dans le cadre de la naissance même des musées nationaux et de l’émergence d’une conscience patrimoniale en France.

Le collections de l’École des Mines, depuis sa fondation en 1783, connaissent une histoire marquée par de nombreux bouleversements administratifs : tout au long de cette histoire, le Jardin du Roi, puis Muséum national, s’impose tout naturellement comme terme de comparaison incontournable. Perçu d’abord comme un « rival » par le fondateur de l’École B.-G. Sage, après la Révolution les échanges entre les deux institutions se multiplient. Un cas emblématique est celui du minéralogiste R.-J. Haüy, professeur et conservateur des collections d’abord à l’École des Mines puis, à partir de 1802, au Muséum.

Notre communication étudiera, à partir de la fin du XVIIIe siècle, des exemples ponctuels qui mettent en comparaison les choix d’agencements des deux collections (le mobilier, l’éclairage, etc.), l’œuvre de leurs conservateurs – nouvelles figures professionnelles – ainsi que la place accordée à l’esthétique de l’agencement et la manière dont elle influence la fréquentation publique des collections et les pratiques de la visite. Seront pris en compte, en guise de conclusion, les décors peints des deux établissements au cours du XIXe siècle, dans le cadre de la construction de la galerie de minéralogie du Muséum et de la constitution d’un véritable musée de minéralogie à l’École des Mines.

Par une analyse qui mobilise les méthodes de l’histoire de l’art et de celle des sciences, le but est d’étudier les caractéristiques des collections de minéralogie à ce moment clé pour l’histoire du collectionnisme, en prenant en compte les deux recueils publics les plus importants de la capitale, dont l’étude croisée révèle les spécificités respectives, les points communs et superpositions des pratiques.

Maddalena Napolitani

Bibliographie indicative :

Laboulais, Isabelle, “Exposer les collections de minéraux : les choix de l’École des Mines entre la fin de l’Ancien Régime et la Restauration“, Source(s), nº 2, 2013, p. 61-80.

Lacour, Pierre-Yves, La République naturaliste. Collections d’histoire naturelle et Révolution française (1789-1804), Paris, Muséum d’histoire naturelle, 2014.

Moret, Anton, La présentation des collections de minéralogie au Muséum national d’histoire naturelle. Du cabinet d’histoire naturelle du Jardin du Roi à la Galerie de Minéralogie et de Géologie du Muséum national d’histoire naturelle, de 1739 à 1893, mémoire de l’École du Louvre, deuxième cycle, sous la direction de François Mairesse, mémoire soutenu en 2014.

Napolitani, Maddalena « Un musée de minéraux à l’École des Mines de Pari », dans Poulot, Dominique (dir.), L’effet musée. Objets, pratiques et cultures, Paris, Éditions de la Sorbonne, 2022, p. 195-214.

Pujoulx, Jean-Baptiste, La minéralogie à l’usage des gens du monde, Paris, Lepetit, 1813.

Pujoulx, Jean-Baptiste, Promenades au Jardin des plantes, Paris, Librairie économique, 1813.

Programme 2022-2023 du séminaire “Muséum, objet d’histoire”

Le séminaire est  d’accès libre aux doctorants et chercheurs.

Les étudiants (Master, doctorat), du MNHN ou d’autres établissements, peuvent demander la validation de ce séminaire dans le cadre de leur cursus. L’assiduité est requise pour les étudiants demandant la validation.

Les étudiants intéressés sont invités à prendre contact avec les responsables du séminaire (Claude Blanckaert, Arnaud Hurel).

Plan d’accès à l’amphithéâtre Rouelle

Programme en cours de mise à jour

Jeudi 13 octobre 2022, 17h30-19h30, Amphi Rouelle

Madame Benedetta Piazzesi (IHMC, IISF)

Civilisation des bêtes. Les débats sur la domestication des animaux au Jardin des Plantes au XIXe siècle

Jeudi 24 novembre 2022, 17h30-19h30, Amphi Rouelle

Monsieur Thierry Laugée (université de Nantes)

Frank M. Chapman (1864-1945) et la mise en exposition de la beauté de l’oiseau

Jeudi 8 décembre 2022, 17h30-19h30, Amphi Rouelle

Monsieur Pietro Corsi (Centre Koyré / Oxford Centre for the History of Science, Medicine, and Technology)

Les énigmes d’Étienne Geoffroy Saint-Hilaire

Jeudi 12 janvier 2023, 17h30-19h30, Amphi Rouelle

Monsieur Gilles Geneix

Antoine-Laurent de Jussieu (1748-1836) Fabrique d’une science botanique

Jeudi 2 février 2023, 17h30-19h30, Amphi Rouelle

Madame Deborah Dubald (université de Strasbourg)

Loin de Paris : Les muséums d’histoire naturelle de province au XIXe siècle

Jeudi 16 mars 2023, 17h30-19h30, Amphi Rouelle

Madame Dorothée Rusque (université de Cergy Paris Université)

Collectionner les objets de la nature. Réflexions sur la matérialité des pratiques naturalistes au XVIIIe siècle

Jeudi 13 avril 2023, 17h30-19h30, Amphi Rouelle

Monsieur Jan Synowiecki (université de Caen)

Écrire l’histoire environnementale du Jardin du Roi (1626-1789)

Jeudi 11 mai 2023, 17h30-19h30, Amphi Rouelle

Madame Huiyi Wu (Centre Koyré UMR 8560), Madame Caroline Noyes (MNHN, DGD aux collections), Monsieur Cristiano Ferraris (MNHN, département Origines et Évolution UMR 7590)

La collection Vandermonde de minéraux chinois à la Galerie de Minéralogie du Muséum

Jeudi 15 juin 2023, 17h30-19h30, Amphi Rouelle

Madame Maddalena Napolitani (Università degli Studi dell’Insubria)

Entre complémentarité et concurrence : les collections et enseignements de minéralogie de l’École des mines de Paris et du Muséum national (XVIIIe-XIXe siècle)

Écrire l’histoire environnementale du Jardin du Roi (1626-1789)

Jardin du Roy. La nouvelle serre prise du Jardin de Botanique (1794), dessin de Jean-Baptiste Hilair (1753-1822?) [gallica.fr]

C’est à Guy de La Brosse que revint la création d’un « jardin royal de culture des plantes médicinales » en 1625. Si à ses origines, le Jardin du Roi ne semblait guère se différencier des traditionnels jardins d’apothicaires, il se démarqua progressivement de ses fonctions purement curatives.

Dès la fin du XVIIe siècle, il devint un lieu central pour l’étude de la botanique, dont les champs d’investigation s’affranchirent de plus en plus de la stricte utilité médicale, pour embrasser les préoccupations de l’histoire naturelle.

Le cèdre du Jardin du Roy (1794), dessin de Jean-Baptiste Hilair (1753-1822?) [gallica.fr]

Si l’histoire savante du lieu a déjà été retracée par l’historiographie, son histoire environnementale reste encore à écrire. De la circulation des combustibles à l’approvisionnement des serres, des menaces que représentent les premières pollutions industrielles pour l’établissement à la réflexion que mènent les naturalistes sur la conservation des plantes et de la nature, le Jardin du Roi est, indéniablement, au cœur des transformations environnementales de Paris aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Jan Synowiecki (université de Caen)

Synowiecki Jan, “La serre, le naturaliste et le climat : conservation des plantes et politique de la nature au Jardin du Roi (1714-1789)”, Dix-huitième siècle, vol. 54, no. 1, 2022, pp. 303-314.

Le Muséum national d'histoire naturelle, objet d'Histoire (recherches, hommes, institutions, patrimoine, enseignement)

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search