L’apport des premières collections de reptiles du Jurassique de Normandie à l’histoire des sciences et à la paléontologie

Crocodiliens marins (Thalattosuchia) du Jurassique de Normandie trouvés au XIXe siècle dont les originaux ont été détruits au cours de la Seconde Guerre mondiale : plastotypes (moulages de spécimens porte-nom) conservés à l’Université de Bordeaux et planches lithographiées correspondantes.

Les découvertes de reptiles fossiles dans le Jurassique de Normandie au XVIIIe et au XIXe siècles ont joué un rôle central dans le développement de la paléontologie. Preuves de la notion d’espèces disparues, ces restes de reptiles se sont ensuite trouvés au cœur des débats qui ont agité le début du XIXe siècle entre Georges Cuvier et Étienne Geoffroy Saint-Hilaire autour du fixisme et de l’évolutionnisme. De nombreux spécimens ont également été utilisés comme types porte-nom par les scientifiques de l’époque et revêtent à ce titre une grande importance dans la nomenclature paléontologique actuelle.

Cette communication passe en revue les principaux collectionneurs normands et les liens qu’ils entretenaient avec la science officielle incarnée par les professeurs du Muséum d’Histoire naturelle à Paris.

Au-delà d’une approche purement historique, une attention particulière est portée sur les spécimens dont l’intérêt scientifique reste toujours d’actualité. Les sources usuelles de l’histoire des sciences, comme les fonds d’archives, les lettres, les manuscrits et les documents iconographiques inédits constituent des vecteurs indispensables pour redécouvrir dans les collections muséales et universitaires des spécimens historiques dont l’importance était oubliée faute d’étiquette ou de catalogue. Cette méthodologie s’avère également utile pour collecter des informations sur des spécimens détruits au cours des vicissitudes de l’histoire et pour localiser des moulages en plâtre qui restent parfois les seuls éléments disponibles, avec les sources iconographiques, pour caractériser un taxon.

Arnaud Brignon (membre de la Société géologique de France)

Bibliographie indicative :

BRIGNON A. 2021. — Les Thalattosuchia jurassiques de Normandie des collections Vautier et Morière : contexte historique et redécouverte des plastotypes. Geodiversitas 43 (6): 151-186

BRIGNON A. 2018. — Contexte historique de la collection Félix de Roissy (1771-1843) de reptiles marins jurassiques des Vaches Noires. Geodiversitas 40 (2): 43-68

BRIGNON A. 2013. L’étude inachevée d’Étienne Geoffroy Saint-Hilaire sur les crocodiles fossiles (Thalattosuchia) de Normandie à la lumière de documents inédits. Annales de Paléontologie, 99 : 169-205.