Le Nord au Muséum : les expéditions scientifiques de Paul Gaimard (1835-1840)

Gaimard, Joseph Paul (1793-1858). Portrait lithographié d’après nature par Emile Lassalle en 1839 et imprimé par Coulon. MNHN Direction des bibliothèques et de la documentation

De 1835 à 1840, la marine française finance une série de cinq voyages à destination de l’Islande, du Groenland, des îles Féroé, de la Scandinavie et du Spitzberg. Menées par le médecin naturaliste Paul Gaimard (1793-1858), ces expéditions s’inscrivent dans la lignée des grandes explorations maritimes du XVIIIe et du début du XIXe siècles. Organisés par l’État, avec des moyens très importants, ces voyages sont pensés et valorisés par les grandes institutions scientifiques de l’époque.

Cette communication vise à présenter ces expéditions en revenant sur l’organisation des voyages, les pratiques sur le terrain et la présentation à Paris des résultats. Pour chacune de ces étapes, un focus sera proposé sur le rôle du Muséum d’histoire naturelle. L’institution oriente les recherches des savants dès la préparation des expéditions en leur communiquant des instructions. Elle sert également à réunir du matériel et du personnel indispensables à la réussite des voyages. Au moment du retour, c’est principalement au Muséum que sont déposées les collections d’histoire naturelle et en particulier les milliers d’échantillons géologiques et minéralogiques. La ménagerie accueille pour sa part plusieurs animaux venus du Grand Nord, tandis que le peintre François-Auguste Biard, qui est parti au Spitzberg avec Paul Gaimard en 1839, participe à la réalisation du décor de la galerie de géologie et de minéralogie.

Léo Becka (IHMC, Paris 1)


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
objethistoire (6 septembre 2023). Le Nord au Muséum : les expéditions scientifiques de Paul Gaimard (1835-1840). Muséum, objet d'Histoire. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/shck