Les objets fantômes des collections patrimoniales : vies et destins des modèles pédagogiques de botanique du Dr Auzoux

Cours de botanique dans une salle de classe de l’École Nationale d’Agriculture (détail), début XXe siècle, musée de Bretagne

Les modèles de botanique du docteur Louis Auzoux (1797-1880) sont des objets démontables en papier-mâché, conçus dans les années 1860 pour faciliter l’enseignement des sciences naturelles. Utilisés durant des décennies avant d’être progressivement délaissés au profit de nouveaux supports pédagogiques, ils rejoignent depuis peu des collections patrimoniales. Dans les années 1990, le Muséum national d’Histoire naturelle reçoit ainsi un don du lycée Charlemagne de Paris comprenant certains de ces modèles, ceux-ci sont alors inscrits à l’inventaire des bibliothèques du Muséum.

À partir de plusieurs parcours d’objets, cette communication s’attachera à décrire l’émergence des modèles de botanique du docteur Auzoux, leurs utilisations et leur importance à travers le temps, afin de comprendre leur acquisition d’un statut patrimonial dans différentes institutions. Dans un second temps, elle analysera les facteurs entravant une prise en charge optimale des modèles, tout en interrogeant les limites de la notion de patrimoine appliquée aux objets de médiation scientifique. Cette étude historique et muséologique contribuera à expliquer la situation actuelle de ces modèles au Muséum. Plus largement, elle permettra d’éclairer l’existence d’une multitude d’objets peu visibles au sein de l’institution, ainsi que de questionner la place qu’ils y occupent.

Diane Courtin ( MNHN, PALOC)

Présentation support de la communication


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
objethistoire (3 octobre 2023). Les objets fantômes des collections patrimoniales : vies et destins des modèles pédagogiques de botanique du Dr Auzoux. Muséum, objet d'Histoire. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/shco