Du côté du musée de l’Homme 1940-1941

Au commencement de la Résistance. Du côté du musée de l’Homme 1940-1941, Paris, Le Seuil, 2010, 513 p.

Le “réseau du musée de l’Homme”, organisation emblématique des débuts de la Résistance en zone Nord, semble bien connu.
Autour de quelques figures de proue issues du monde intellectuel (Yvonne Oddon, Germaine Tillion, Boris Vildé, Anatole Lewitsky et Paul Rivet) et d’une institution clairement identifiée, il paraît incarner une des première manifestation du refus de l’occupant.
Une étude précise permet pourtant de souligner la grande diversité de ses composantes, la variété des activités entreprises ou encore l’originalité de son mode de fonctionnement… autant de caractéristiques éloignées de l’image d’Epinal qui en est souvent donnée.
A travers le cas d’école que représente cette organisation en construction, ce sont quelques-unes des spécificités de la désobéissance pionnière qui peuvent être mises en lumière.

J. Blanc


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.