Archives de catégorie : Présentations

Antoine-Laurent de Jussieu (1748-1836) Fabrique d’une science botanique

Antoine-Laurent de Jussieu (1789). Portrait dessiné et gravé avec le physionotrace par Edme Quenedey (1756-1830). Muséum national d’histoire naturelle, direction des bibliothèques et de la documentation

Antoine-Laurent de Jussieu (1748-1836), médecin et botaniste au Jardin du roi, publie le Genera Plantarum le jour de l’abolition en France des droits féodaux et des privilèges. Il livre à la communauté savante l’outil qui permet de clore l’une des controverses savantes les plus riches du XVIIIe siècle, entre systèmes et méthodes de classifications du monde vivant, s’inscrivant ainsi dans ce moment où la botanique européenne se constitue comme science globale du végétal, à partir d’un archipel de savoirs issus principalement de la philosophie naturelle, de l’histoire naturelle et de la médecine. Continuer la lecture de Antoine-Laurent de Jussieu (1748-1836) Fabrique d’une science botanique

Entre Nouvelle-France et royaume de France, Versailles et Paris, le Musée de l’Homme et le Quai Branly, Ancien régime et républiques

Peau peinte d'origine Quapaw. 34.33.7 Don de la Bibliothèque publique de la ville de Versailles. objets provient du Cabinet du Marquis de Sérent et de biens d'émigrés confisqués.
Peau peinte d’origine Quapaw. 34.33.7 Don de la Bibliothèque publique de la ville de Versailles. objets provient du Cabinet du Marquis de Sérent et de biens d’émigrés confisqués.

Le passé du Musée d’ethnographie du Trocadéro tout comme celui du Musée de l’Homme nous ont alertés depuis longtemps sur les difficultés liées à la gestion, conservation et valorisation, des collections ethnographiques dans des institutions pourtant empreintes d’une certaine stabilité.

Une étude fondatrice comme celle publiée par le docteur Ernest Hamy en 1890, Les origines du Musée d’ethnographie. Histoire et documents, illustrait l’histoire complexe de collections ethnographiques ballottées entre diverses institutions et soumises à une temporalité politique peu propice à leur conservation. Au-delà, cette publication avait démontré la nécessité et la difficulté pour les chercheurs et conservateurs de faire un effort de documentation des collections anciennes pour en assurer une juste valorisation scientifique et muséographique. Continuer la lecture de Entre Nouvelle-France et royaume de France, Versailles et Paris, le Musée de l’Homme et le Quai Branly, Ancien régime et républiques

« Le Musée d’ethnographie du Trocadéro et le Musée de l’Homme face ou dans le Muséum ? » Présentation de la communication de F. Grognet

Trocadero 1932Présentation de Fabrice Grognet et de sa communication « Du Trocadéro au Jardin des Plantes, de 1878 à 1938 : le Musée d’ethnographie du Trocadéro et le Musée de l’Homme face ou dans le Muséum ? Entre ruptures et ajustements »

Nous avions souhaité consacrer une séance de ce séminaire à interroger les relations, voire les tensions, entre la maison mère, le Muséum, et ses composantes.

Cette question ne relève pas seulement de l’histoire ou de la sociologie des institutions scientifiques, les grands équilibres internes et externes, mais aussi des positionnements disciplinaires du Muséum.

Continuer la lecture de « Le Musée d’ethnographie du Trocadéro et le Musée de l’Homme face ou dans le Muséum ? » Présentation de la communication de F. Grognet